Pedrojuangutierrez » Energie » La chaine d’énergie : la base de fonctionnement d’un objet

La chaine d’énergie : la base de fonctionnement d’un objet

Tout objet en action obéit à une suite de processus spécifiques bien définie.  Tout un système automatisé appelé chaine d’énergie régit le fonctionnement ou le mouvement d’un appareillage technique. La somme de plusieurs faits initiaux inclus dans une structure compose l’énergie qui va conditionner le travail attendu d’un appareillage. Mais, quelles sont les spécificités de la chaine d’énergie ? Dans quelles mesures ce système assure-t-il la fonction de convertir l’énergie en une source motrice dans le but de rendre un objet fonctionnel ?  Quelle est la relation entre la chaine d’information et d’énergie ? 

Les différents types d’énergie

Il existe différents types d’énergie qui remplissent les fonctions d’activateurs et de catalyseurs d’un objet technique. La technologie favorise l’optimisation de ces énergies dans leur distribution, leur conversion et leur transmission : 

·           l’énergie solaire qui concerne les rayonnements solaires et sa luminosité ;

·           l’énergie électrique qui provient des centrales électriques ;

·           L’énergie éolienne qui s’obtient à partir de la technologie de la gestion de l’énergie cinétique du vent ;

·           L’énergie géothermique qui consiste à capter l’énergie du sol pour la convertir en une autre énergie ;

·           L’énergie hydraulique obtenue à partir des cours ou chutes d’eau ;

·           L’énergie hydrolienne obtenue à partir des courants marins. 

Toutes ces formes sont distribuées dans une structure définie pour inciter un appareillage technique à mouvoir ou pour la création d’une nouvelle forme ou d’une force spécifique.

La chaine d’énergie : de la conversion à l’action

L’énergie doit passer par plusieurs étapes pour activer l’agissement d’un objet technique. De ce fait, la chaine est une résultante de plusieurs blocs fonctionnels favorisant l’exercice de ce dernier. Sans elle, il est quasiment impossible de l’utiliser. 

Les blocs qui conditionnent la transmission optimale de l’énergie pour provoquer la réaction d’un outil sont ainsi : l’alimentation, le stockage, la distribution, la conversion et la transmission. 

Pour alimenter le système est essentiel d’engendrer un fait spécifique. C’est au niveau de ce bloc que l’énergie initiale entre en synergie avec l’objet. Ainsi, afin d’assurer sa fonction et un approvisionnement à la fois régulier et stable, il faut la stocker. 

La distribution vient ensuite pour alimenter les différents composants dans le but de changer l’énergie en une force, acte mécanique ou réaction de l’outil pour qu’il puisse réagir. La chaîne est alors bouclée et le système automatisé marche correctement. La fonction de tous les éléments qui la composent est donc d’assurer la fonctionnalité de l’appareillage concerné.

La chaine d’énergie à travers le chauffe-eau solaire

Il s’agit ici de prendre exemple sur la chaine d’énergie avant l’obtention de l’eau chaude dans une résidence. Avec la technologie actuelle, les panneaux solaires conditionnent l’entrée d’énergie initiale dans le système de chauffage. L’alimentation provient, donc, de ces derniers. 

L’énergie en question est stockée dans les différents générateurs jusqu’à l’acquisition de la quantité nécessaire pour mettre en marche le système. Vient ensuite l’étape de la répartition à travers tous les composants pour activer entièrement le système. Ainsi, l’énergie solaire est convertie en énergie électrique et thermique et est transmise au chauffe-eau solaire qui va se déclencher. 

Chaine d’information et chaine d’énergie

Pour la complémentarité et la fonction optimale de chaque bloc de la chaine d’énergie, la chaine d’information doit aussi être mise en place dans le domaine de la technologie énergétique. Cette dernière régule, limite si nécessaire et contrôle les activités alimenter-stocker-distribuer-convertir-transmettre de la chaine d’énergie. 

La fonction de la chaine d’information est ainsi la mise en place d’indications prédéfinies destinées à l’utilisateur dans le but d’avoir la capacité de communiquer des ordres à la chaine d’énergie, en sachant qu’elle comprend trois blocs de fonctions qui sont : acquérir-traiter-communiquer. 

L’acquisition de ces données s’obtient grâce à la technologie avancée des capteurs de température, de luminosité ou de présence. Les données obtenues en question vont aboutir à un traitement des données en conséquence. Cela permettra tout de suite à la chaine concernée de convertir les données traitées en ordres à l’utilisateur et de commander d’une manière optimale la chaine d’énergie. 

À titre d’exemple, dans la technologie de l’énergie électrique et thermique du chauffage de votre maison, la chaine d’informations mesure la température de la pièce à partir de capteurs et compare d’une façon intelligente la température réelle ainsi que celle qui est à distribuer. Elle envoie également des ordres à la chaine d’énergie en conséquence. Le chauffage est ainsi mis en marche ou s’arrête en conséquence.  En conclusion, la chaine d’énergie dépend de la régulation et des ordres de la chaine d’information pour changer et distribuer d’une manière intelligente et optimale l’énergie dans un appareillage technique. La chaine d’énergie va ainsi, diffuser et changer l’énergie en un acte attendu de la part de l’élément concerné pour un but spécifique.

(Visited 11 times, 1 visits today)